Tongariro Alpine Crossing : Une randonnée à couper le souffle !

Le Tongariro Alpine Crossing est considéré comme l’un des plus beaux chemins de  randonnée au monde. Faisable en une journée, et classée numéro une de Nouvelle- Zélande, ce trek est vraiment un incontournable pour toute personne visitant le pays !

Comme de nombreux touristes (109 000 en 2016), nous avons décidé de lacer nos chaussures et d’entreprendre la traversée du Tongariro Alpine Crossing, une randonnée de 19,4 kilomètres. Située au centre de l’île du Nord, elle est proche des régions touristiques de Rotorua et de Taupo, et est sur la route menant à Wellington, au sud de l’île. Il est donc très facile de s’y rendre, et de nombreux touristes s’y arrêtent le temps d’une journée. Ayant posé nos sacs à dos non loin du parc national, nous avons décidé de profiter d’un de nos jours de repos pour nous promener parmi les volcans !

P1140963

L’un des points forts de cette randonnée est l’arrivée au bord des lacs Emeraudes (et leurs vapeurs de souffres) !

Comment s’y rendre ?

Le départ s’effectue depuis le parking de Mangatepopo (altitude : 1100m). Pour s’y rendre, la meilleure solution reste la navette, payante. En effet, le parking est depuis peu limité à un stationnement de 4 heures maximum. Il n’est donc plus possible de s’y garer pour faire le trek en entier, sachant que le temps nécessaire pour  la rando est d’au minimum 6 heures. De plus, la randonnée n’étant pas une boucle, mais se finissant au parking de Ketetahi, 19,4 km plus loin, il faudrait de toute manière trouver un moyen de venir récupérer la voiture (ou alors faire la randonnée en aller-retour, ce qui amène à 12 heures de marche minimum !).

p1140886.jpg

La randonnée est très bien balisée tout du long : impossible de se perdre, même quand on est sous les nuages !

La solution idéale donc, et que nous avons adoptée : prendre une navette. Il y en a plusieurs, partant de différents lieux : Taupo, Rotorua, Whakapapa, National Park… Nous avons pour notre part pris la navette au départ de National Park Village, situé seulement à 15 minutes de la maison de nos hôtes du moment. Il est possible de laisser sa voiture sur un parking prévu à cet effet, mais sachez que la navette peut aussi passer vous prendre directement à votre hôtel (pour ceux qui vont à l’hôtel…) ! A vous de bien regarder dans la liste des stations de ramassage si votre logement y figure. Pour 40$ par personne, la navette se charge donc de vous emmener jusqu’au point de départ de la randonnée, et de venir nous chercher au point d’arrivée, pour vous ramener à votre voiture ou hôtel. C’est plutôt pratique, même si nous avons trouvé cela beaucoup trop cher ! La navette que nous avons eue avait largement besoin de repasser le contrôle technique, et au retour, de nombreuses personnes ont dû faire la route debout dans l’allée centrale, faute de places. Pour le prix, ce traitement nous a paru vraiment injuste ! En ce qui concerne les horaires, il y a le choix ! Pour le départ, on peut prendre une navette à 6h, 7h, 8h, 9h ou 10h30, et, pour le retour, on a le choix entre 13h30, 14h30, 15h30, 16h30 et 18h pour la dernière. Selon votre rythme de marche, il faut bien choisir son heure de départ ! En effet, si vous n’arrivez pas à prendre la dernière navette, il vous sera facturé un supplément de 50$ pour venir vous chercher… Nous vous conseillons donc de prendre le premier départ, qui vous permettra de prendre votre temps et de faire la randonnée en profitant pleinement des paysages sans vous stresser car vous risquez de rater la dernière navette. De plus, en partant à 6h, vous arriverez au départ de la randonnée à 6h30, ce qui vous permet de faire partie des premiers à faire la rando. Vous aurez ainsi peut être moins de monde sur vos photos et surtout, vous ne serez pas en plein soleil pour les 2 premières heures (le soleil se cache encore derrière le volcan à cette heure là !).

Autre option possible : vous pouvez vous rendre en voiture à la fin de la randonnée, laisser votre voiture là-bas et prendre une navette (30 dollars) qui vous amènera au point de départ de la randonnée. Vous n’avez ainsi qu’à prendre votre temps pour faire la marche et retrouver votre voiture à l’arrivée !

Pour réserver la navette, il faut vous rendre sur le site officiel, le Tongariro Crossing Shuttles. Le site internet apporte également pas mal d’informations sur la préparation, l’équipement à prévoir, et aussi la météo des jours à venir.

1150034.jpg

Le cratère rouge, que l’on grimpe avant de le redescendre (on a failli pleurer…) !

Combien de temps ça prend ?

Nous avons mis 8h40 pour effectuer l’ensemble de la randonnée. Cela représente deux heures de plus que le temps indiqué sur les panneaux informatifs mais, nous pouvons le dire, nous avons pris notre temps ! Entre les arrêts photos, les arrêts vidéos, les arrêts pique-nique, les arrêts pipi et les arrêts juste pour contempler le paysage (et se faire quelques bisous), nous avons laissé pas mal de temps passer. Nous n’avons pas fait cette rando pour établir un record  mais pour profiter au maximum de cette aventure à deux. Nous avons d’ailleurs laissé passer pas mal de gens qui étaient pressés !

1150002 (1)

La trilogie du Seigneur des Anneaux a été tournée en Nouvelle-Zélande. Les scènes se passant dans le Mordor ont été filmées ici !

C’est difficile ?

La randonnée se déroule en plusieurs étapes, de difficultés différentes. En premier, il faut suivre pendant environ 4 km un chemin relativement plat (250m de dénivelé positif) formé majoritairement d’un sentier et d’une passerelle. Un bon départ tranquille pour se mettre en jambe.

Une fois arrivés à Soda Springs, vient la première montée. Pendant 1,5km, ça monte plutôt fort (300m de dénivelé positif), pour atteindre le South Crater ! Si vous avez un peu d’entraînement, ça vous paraîtra sûrement facile. Si vous n’en avez pas, comme nous, prenez votre temps ! Il y a beaucoup de marches aménagées, séparées à plusieurs endroits par des paliers permettant de souffler un peu, boire un coup d’eau, et laisser passer les gens plus rapides !

S’ensuit un plateau relativement plat et désert, d’où l’on peut prendre de nombreuses photos du Mont Ngauruhoe, (aussi connu sous le nom de Montagne du Destin pour les fans du Seigneurs des Anneaux !).

P1140847

Le Mont Ngauruhoe, l’une des icônes du Tongariro Alpine Crossing !

A savoir :
Jusqu’à récemment, il était possible de monter au sommet du mont Ngauruhoe. Pour des questions de sécurité, les balises ont été enlevées, car le chemin pour s’y rendre est très dangereux. Pentu, glissant à cause de la roche volcanique, sans réel sentier, de nombreuses personnes se blessaient lors de cette randonnée. De plus, les Maoris considèrent ce volcan comme sacré, une raison de plus pour ne pas le grimper, afin de respecter leur culture.

Une deuxième grimpette arrive, un peu plus difficile que la première, par la présence de rochers qui sont glissants quelquefois. Sur un kilomètre, nous grimpons de 230m ! En tout cas, la vue une fois arrivés au sommet est à couper le souffle ! Du coup, vous oubliez de suite que vous venez de vous essouffler pendant une vingtaine de minutes !

Après la montée, vient… la descente ! Autant vous dire que nous ne nous attendions pas à ce que ce soit aussi accidenté ! Pas de marches ici, mais plutôt un mélange de roche, de sable et de cendres, très glissant, sur environ 500m (150 mètres de dénivelé négatif) ! Ce fut pour nous la partie la plus difficile de la randonnée, car il faut quand même se concentrer pas mal pour arriver à descendre sans tomber (ce qui n’est pas très grave, sauf si vous ne voulez pas vous salir les fesses !). En restant au milieu du chemin, vous ne risquez pas de tomber dans le ravin ! Par contre, il faut tout de même faire attention aux autres personnes, très nombreuses, qui rendent parfois le chemin plus dangereux, en vous dépassant par la droite, par la gauche, en courant, en s’arrêtant brusquement… En fait, nous nous sommes un peu crus sur une piste de ski très fréquentée, où il faut éviter de se faire rentrer dedans par des skieurs trop pressés !

Tout le long de la descente, on a une superbe vue sur les Emerald Lakes, trois lacs aux couleurs bleu turquoise étincelantes ! Il est d’ailleurs possible de se promener autour, ce que nous avons fait. Les lacs sont vraiment beaux, malgré l’odeur de souffre qui s’en dégage.

P1140992

La descente se fait doucement, à la queue leu leu !

Les 9 derniers kilomètres de la randonnée se font en pente douce (930m de dénivelé négatif), ce qui n’est finalement pas aussi agréable que cela n’y paraît ! Le revêtement du chemin est très raide, ce qui fait vite mal aux genoux ! En revanche, le changement de paysage est radical car il faut passer devant un lac bleu, dans des champs, puis dans une forêt pluvieuse, le long d’une rivière.

Nous n’avons pas vu d’enfants ce jour-la, mais il y avait pas mal de seniors, qui s’en sortaient très bien ! Nous avons tout de même assisté à un atterrissage d’hélicoptère pour venir porter secours à une dame âgée en difficulté. Rien de cassé apparemment, seulement un coup de chaud, mais au moins, nous avons pu attester d’une opération  de secours très organisée et professionnelle !

1150068 (1)

Pendant les derniers kilomètres, on peut apercevoir le lac Taupo au loin !

En tout cas, une chose est sûre, il est impossible de vous perdre ! Non seulement, le chemin est très bien balisé, mais en plus, il vous suffit de suivre les gens devant vous ! Certes, si vous cherchez une randonnée qui vous permette d’être seul avec la nature, vous serez déçus ! Etant l’un des treks les plus fréquentés en Nouvelle-Zélande, il y a du monde partout ! Cela peut en revanche apporter un aspect rassurant, car vous êtes sûrs de trouver quelqu’un pour vous porter secours en cas de problème !

Et les paysages alors ?

S’il fallait choisir seulement un mot pour décrire les paysages que nous avons traversés au cours de cette journée, nous utiliserons celui-la : époustouflant ! Nous avons vraiment été bluffés par la beauté des lieux. Les paysages se succèdent et ne se ressemblent pas, ce qui a beaucoup ajouté au charme de la rando. Nous avons été surpris à plusieurs reprises car nous nous disions que nous avions tout vu, juste avant qu’un nouveau décor se dresse devant nous. Par exemple, pendant la grande descente après les volcans et les lacs, nous ne pensions plus rien avoir à observer et tout à coup  la vue s’est dégagée à perte de vue, nous permettant d’observer deux lacs au loin. Puis, notre marche le long de la montagne volcanique s’est enchaînée, pour notre plus grande surprise, avec une forêt pluvieuse très dense.

Sinon, la couleur des lacs d’émeraudes nous a charmé, même si à cause des fumées et de l’odeur de souffre nous n’avons pas pensé à nous baigner ! Globalement, nous avons eu la chance d’avoir très peu de nuage, ce qui nous a donné une vue d’ensemble pendant toute la rando. Les hauteurs et les étendues sont vraiment saisissantes, le décor du Mordor est un immense champs de lave solidifiée qui s’étend à perte de vue.

A savoir :
Le Tongariro Alpine Crossing traverse un environnement volcanique, et cela se voit dans le paysage ! Outre les volcans, on peut apercevoir de la cendre, des coulées de lave solidifiées et de la roche volcanique. Les volcans sont d’ailleurs toujours actifs. La dernière éruption date de 2012. Bien que n’ayant blessé personne, les randonnées du parc national du Tongariro ont été fermées temporairement.

1150008

Le contraste entre les lacs bleu turquoise et la roche volcanique est saisissant !

Que faut-il prendre ?

Pour faire une randonnée de 19 km, il faut se préparer un minimum. Tout d’abord, prévoyez de bonnes chaussures ! A vous de choisir si vous voulez faire le trek en baskets, en chaussures de trail ou de randonnée, voir en sandales (de randonnées bien entendu)… Le plus important est de vous sentir bien dans vos chaussures et si possible de les avoir testées avant pour éviter les ampoules. Prenez tout de même quelques pansements au cas où ! Peut-être que quelqu’un en aura besoin ! Nous vous conseillons tout de même des chaussures avec une bonne accroche, car les rochers sont glissants à certains endroits.

P1140939

Des bonnes chaussures : l’essentiel pour faire la randonnée !

Prévoyez assez d’eau pour la journée, car il n’y a pas de point d’eau le long du chemin. Nous avions pour notre part pris deux litres chacun, ce qui a été suffisant car il ne faisait pas trop chaud ce jour-là. S’il fait très chaud, prévoyez plus !

Pensez aussi à prendre un pique-nique ainsi que des choses pour grignoter. En plus, cela vous donnera une bonne excuse pour vous arrêter et observer le paysage !

Il fait vite frais dès que l’on prend de la hauteur, alors nous vous conseillons de prendre un pull/chemise/t-shirt à manches longues, ainsi qu’un coupe-vent/k-way en cas de pluie (le temps change vite en montagne !). Pensez à prendre un chapeau et de la crème solaire, impératifs pour se protéger du soleil très fort de Nouvelle-Zélande et éviter les coups de soleil !

Si vous comptez commencer le trek très tôt le matin, ou le finir tard, prenez une lampe torche, pour ne pas vous retrouver coincé sur un chemin accidenté !

Nous avons vu certaines personnes utiliser un bâton de marche. Nous n’en avons pas nous même, mais cela aurait pu nous être utile lors de la grande descente.

Une envie pipi ? Pas de problème ! De nombreuses toilettes sèches sont disposées le long du chemin. Elles sont camouflées pour se fondre dans le paysage, ce que nous avons trouvé pas mal. Par contre, pas de papier ! Pensez à prendre le vôtre si besoin !

P1140839

Les toilettes se fondent dans le paysage !

Enfin, n’oubliez pas votre appareil photo !!! Cela serait dommage car les paysages sont incroyables ! Vous rapporterez ainsi de superbes souvenirs !

 

A savoir :
Depuis octobre 2017, les drones sont officiellement interdits dans le Tongariro National Park. Cette mesure a été prise afin de préserver la nature et de permettre aux touristes de pleinement profiter du paysage sans avoir d’objets volants au dessus de leurs têtes. Lors de notre rando, nous avons pu voir 3 drones nous survoler (et oui, il y a toujours des gens qui ne respectent pas les règles), mais sachez que cela est passible d’amende !

Que faire d’autre dans le coin ?

P1140577

La cascade de Taranaki, dans le Tongariro NP

Si vous avez plusieurs jours à passer dans la région, le parc national de Tongariro est vraiment l’endroit idéal pour profiter de la nature. En dehors du Tongariro Alpine Crossing, il y a énormément de chemins de randonnée éparpillés dans tout le parc, allant de 15 minutes à 5 jours, avec tous les niveaux ! Nous avons pour notre part effectué une autre randonnée : la Taranaki Falls. En deux heures, vous pouvez faire une boucle vous emmenant observer une très belle cascade ! Si le temps ne vous permet pas de faire le Tongariro Crossing (à éviter quand il fait mauvais, car ça peut être dangereux) ou si vous avez des enfants en bas âge, cela peut être une belle alternative ! Vous avez de magnifiques vues sur les volcans environnants !

Le village de Whakapapa (prononcé Fakapapa) est le point de départ de plusieurs randos, et c’est là que vous trouverez l’office du tourisme, qui, en plus de renseigner sur les différentes activités du coin, présente un petit musée idéal pour les enfants, ainsi qu’une petite boutique de souvenirs. Il y a plusieurs cafés permettant de se relaxer après une longue journée, et… un terrain de golf.
Autre alternative : se rendre au sommet du volcan en voiture, qui se transforme en station de ski en hiver. Le télésiège reste en service l’été, et permet de se rendre encore plus haut sur le volcan, où de nombreuses randonnées commencent, et où se trouve le café le plus haut de Nouvelle-Zélande ! Nous n’avons pas eu le temps de tester cette activité (qui coûte 30$ par personne), mais cela avait l’air bien sympa ! Une prochaine fois peut-être !

 

P1140603

Avec un petit rayon de soleil, le paysage se révèle sous nos yeux !

Bilan

Pour notre première rando en Nouvelle- Zélande, nous n’avons pas été déçus ! Le niveau  de difficulté était bon pour nous, même si nous avons eu quelques courbatures le lendemain (et oui, après tout, cela faisait longtemps que nous ne nous étions pas entraînés à marcher pendant de longues heures ! ). Les paysages nous ont littéralement sidérés ! Après avoir passé un an en Australie, le changement de décor a été radical, et nous avons vraiment aimé observer des volcans, des sommets enneigés, …. en résumé, voir du relief !

1150041

Nous garderons un super souvenir de cette première randonnée en Nouvelle-Zélande !

8 réflexions sur “Tongariro Alpine Crossing : Une randonnée à couper le souffle !

  1. Jean-Louis Gérus dit :

    Bonjour Amandine & Rémi ! Depuis que vous voyagez, vous avez gagné vos galons de guides touristiques, et votre article est une formidable invitation au voyage ! Les transports pour l’accès au point de départ du trek sont peut-être chers, mais il faut comprendre que le service rendu, ce n’est pas seulement le transport, mais aussi et surtout l’aménagement et l’entretien du site (par exemple, les toilettes séches …) C’est un peu pareil sur le littoral languedocien : en payant (cher) le parking, on paye surtout le nettoyage (et parfois la reconstitution) des plages ! J’espère que Gita ne vous a pas trop affecté. La presse française évoque des dégâts sur l’île du Sud, alors que vous êtes sur celle du Nord pour l’instant, et plus spécialement Golden Bay … qui parait être habituellement un site de rêve ! J’espère que vous pourrez quand même en profiter le moment venu si votre route le parcourt. Pendant ce temps, en France, on parle beaucoup des bibliothèques. Vous pouvez consulter des articles à ce sujet sur mon « mur » facebook. Bonne lecture ! Bises ! Jean-Louis

    Aimé par 1 personne

  2. jurassiks39 dit :

    Merci et bravo pour ce merveilleux partage des différentes étapes de votre rando, des paysages si variés rencontres, de vos magnifiques photos montrant bien les contrastes de couleurs et reliefs, et de vos conseils précieux et pragmatiques pour les futurs emprunteurs de ce parcours enchanteur pour le regard et ardu pour le corps ! J’aurais peut-être aimé une photo e la forêt. Quelles espèces d’arbres y a t’il ? Les toilettes sèches sont, en effet, bien intégrées grâce à leur coloris et leur forme dans le paysage. Très beau style, texte tres bien illustre et plein d’humour, et conseils précis ! Chapeau ! Bonne suite de découvertes !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s