Au pays des biquettes

Pour profiter au maximum de la région d’Albany, de ses plages et parcs nationaux, nous avons décidé de poser nos valises pendant deux semaines chez David et Julie, propriétaires de la Nannygoat Junction ! Nous avons pleinement profité de la vie à la ferme, avec en bonus pleins de chèvres et autres animaux dont nous occuper !

P1070140

Bienvenue à la Nannygoat Junction !

Leur propriété de 24 hectares est perdue au milieu de la nature, entourée de verdure, de forêt, et proche d’une colline d’où l’on peut apercevoir l’océan. Ce petit paradis sauvage accueille un vrai zoo. Il y a à la Nannygoat Junction plus de 200 animaux ! Des poules aux cochons, en passant par les chèvres, les chevaux, les cochons d’Inde et les alpacas, il y en a pour tous les goûts !

 

P1070179

Rémi avec sa nouvelle copine la poulette !

Notre rôle quotidien était de nous occuper de tout ce petit monde, plus particulièrement des poules. Parmi la soixantaine de volatiles, cinquante étaient des poules pondeuses, le reste étant des poules d’ornement. Nous commencions par toutes les nourrir à 7h30, avant de prendre notre petit déjeuner. Et oui, à la ferme, les animaux passent d’abord ! Ensuite, les poules pondeuses recevaient un traitement de faveur puisque nous les nourrissions aussi à 9h30 et 11h, heure à laquelle nous les laissions en liberté pour qu’elles puissent gambader à leur guise dans le jardin ou dans la forêt proche. Nous profitions de ce moment pour aller récolter les oeufs, une quarantaine par jour, les nettoyer et les mettre dans des boîtes, qui sont finalement vendus sur les marchés locaux. Amandine a même vécu une expérience assez insolite : une poule lui a pondu directement dans la main !

 

P1070647

Ici, les poules et cochons d’Inde mangent ensemble !

Notre deuxième tâche était de nourrir les sept cochons, et les cochons d’Inde. Ces derniers vivent en liberté dans le jardin, ce qui nous a paru assez original ! De ce fait, autant vous dire qu’il y en avait partout… Notre hôte avait bien essayé de séparer les mâles des femelles, en gardant les mâles enfermés dans un enclos avec des poules… mais cela n’a pas vraiment marché. En effet, ces petits rongeurs ont creusé des galleries partout, pour aller rejoindre plus facilement leurs donzelles…

Enfin, notre expérience à la ferme nous a permis de nous occuper d’animaux que nous n’avions jamais vraiment eu l’occasion de côtoyer de près avant.. des biquettes ! Nos hôtes en ont une centaines, dont à peut près la moitié qui sont des femelles, et qui par conséquent, produisent du lait. Les mâles, quant à eux, finissent soit en saucisse, soit, pour les plus chanceux, en tant qu’animal de compagnie pour les habitants de la région. Nous avons vraiment eu de la chance de venir à cette période de l’année, car c’était la période des naissances ! Il y avait donc une trentaine de petits cabris tous plus mignons les uns que les autres, qui s’amusaient à gambader dans les champs. Certains venaient trainer dans nos pattes, pour avoir un peu d’attention, comme notre petit Pot de Colle.

P1070086

Notre petit préféré, que nous avons surnommé Pot de Colle

Notre hôte Julie nous a montré tous les aspects du métier. Nous avons ainsi pu apprendre à traire les chèvres, les nourrir, s’occuper des bébés qui ont perdu leur maman… en les nourrissant au biberon ! Nous avons trouvé ce travail vraiment intéressant, bien que physique. Julie est vraiment passionée et cela se voit dans l’amour qu’elle porte à ses bêtes. Nous avons d’ailleurs trouvé les chèvres très attachantes, bien qu’un peu bornées de temps à autre… 😉

P1070671

Initiation à la traite

Une fois le lait récolté, nous l’amenions dans le “laboratoire”. Dans cette petite pièce 100% hermétique, David nous a appris à faire du fromage… de chèvre bien entendu ! Ici, ils sont spécialisés dans les fromage frais. Cela pour deux raisons : premièrement, c’est extrêmement facile à faire et ne requiert pas beaucoup d’espace de rangement ; deuxièmement, il se vend mieux que le fromage âgé. En effet, les Australiens n’ont pas un palais très développé pour manger du fromage fort. Le fromage frais est donc un excellent compromis pour eux !

Nous n’expliquerons pas ici comment le fromage est fabriqué, car nous n’avons pas assez d’expérience en la matière, mais nous vous invitons à regarder notre vidéo à ce sujet, qui vous montrera les grandes lignes !

 

 

Une fois le fromage fabriqué, mis en boite et etiqueté, nous avons préparé des bouteilles de lait non pasteurisé, qui se vendent plutôt bien au marché.

P1070539

Le fromage prêt à être vendu !

Notre hôte David participe à 4 marchés par semaine, situés dans un rayon de 40 km de sa maison. Nous avons eu le plaisir de l’assister à deux d’entres eux. Notre rôle était de faire goûter le fromage aux clients, pour les inciter à venir sur le stand. Et cela a plutôt bien marché ! Nous avons pris notre rôle très au sérieux, sorti nos plus beaux sourires et hop, le tour était joué !

En plus de tout cela, nous avons eu l’occasion de nous occuper du jardinage, et de la découpe du bois à la hache pour chauffer la maison (ici il fait froid en hiver !).

 

 

P1070341

Le fameux rocher en forme de chien d’Albany

En dehors de notre travail en HelpX, nous avons eu l’opportunité de visiter les alentours. Nous avons passé plusieurs journées à Albany, la 7ème plus grande ville d’Australie Occidentale…. C’est une ville sympathique, où nous avons enfin pu retrouver des magasins “normaux”, entre autre : une librairie !! Après 2 mois à Espérance, nous commencions à être en manque de lecture !

 

 

Nos hôtes nous ont aussi emmené visiter les parc nationaux locaux. Nous avons tout d’abord fait celui de Porongarup, qui nous a offert une vue incroyable sur le paysage alentour. La grimpette nous a pris 45 minutes, et il faut finir le chemin en escaladant des échelles plantées dans la roche. A conseiller à des aventuriers (en forme) de préférence, mais nous sommes toujours partant pour ce genre d’aventures ! Et la vue valait le coup !

Nous sommes ensuite allé jeter un coup d’oeil au Gap Natural Bridge, qui est une falaise sculptée au fil des ans par les vagues, où l’on peut admirer toute la force de la nature…

… puis aux Elephant Rocks, des rochers bien particuliers qui ressemblent à des pachydermes de part leur taille !

P1070518

Les Elephant Rocks

En quittant Albany, nous avons fait plusieurs arrêts, avant de rejoindre notre prochaine destination, Bridgetown, un peu plus à l’ouest. Tout d’abord, nous avons visité le charmant petit village de Denmark, avec ses ruelles sympathiques et cafés qui attirent les touristes.

Ensuite, nous sommes passé par la Vallée des Géants, une forêt où les arbres sont rois ! Certains culminent à plus de 60 m de haut ! Le parc naturel à été aménagé de manière a avoir un aperçu maximum de cette végétation. Une passerelle suspendue s’élève entre les arbres, nous emmenant à 40m de hauteur. Un vrai bonheur de se retrouver au niveau des branches et de pouvoir observer les oiseaux !

p1070634.jpg

Les Galahs, un peu l’équivalent de nos pigeons !

Nos deux semaines passées à Albany se sont donc très bien déroulées ! Nous avons pu explorer un peu les environs et voir ce que le sud ouest à de mieux à offrir, et surtout, nous avons passé un excellent moment en HelpX dans une super ferme ! Nous avons été ravis d’appendre toutes ces nouvelles choses, et avons hâtes de retravailler avec des chèvres un jour ! Peut être les nôtres ?

P1070469

Amandine adore les alpacas !

4 réflexions sur “Au pays des biquettes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s