Escapade à Kangaroo Island

Deux semaines après notre arrivée en Australie, nous avons décidé d’aller explorer une île située au sud d’Adelaïde. Son nom : Kangaroo Island, en français : l’île des Kangourous ! Entre visites, HelpX et travail, nous ne nous sommes pas embêtés au cours de notre séjour de trois semaines ! Petit retour sur notre découverte de l’île…

Kangaroo Island – K.I. pour les intimes — est située à deux heures de voiture au sud d’Adelaïde et à 13 kilomètres du littoral. Pour s’y rendre, il faut prendre soit l’avion, soit le ferry. Dans notre cas, ayant une voiture, nous n’avions guère le choix. Le ferry étant extrêmement cher (comme à peu près tout en Australie), nous avons décidé de rentabiliser le prix en restant trois semaines sur l’île, pour y travailler, mais aussi pour visiter !

Sur une surface grande comme la moitié de la Corse, vivent seulement 4500 habitants. Nous ne connaissons pas le nombre exact de kangourous, mais à notre goût, l’île devrait être rebaptisée l’île des moutons car il y en a environ 750 000 ! Pour résumer, il y en a partout ! Ici, ils sont élevés pour leur viande plutôt que pour leur laine.

P1020454Nous avions décidé de visiter l’île pour son côté sauvage et éloigné du reste de l’Australie. Les habitants vivent en effet en autarcie : ils consomment les produits locaux, et pour la plupart, ne se rendent sur l’île principale qu’en cas d’extrême nécessité. Certains ne sont même jamais allés sur le continent : c’est un comportement très insulaire ! Nous avons découvert que la vie est un tout petit peu différente que sur le continent, à plusieurs niveaux. Tout d’abord, la population est très fière de l’île et de ce qu’elle offre, autant au niveau des paysages que des produits locaux qu’elle génère. Les gens sont aussi plus relax et semblent moins stressés. En revanche, la plupart n’ont pas accès à l’eau courante et ont donc recours à d’énormes réservoirs qui servent à stocker l’eau de pluie. Il faut donc être consciencieux et modérer la consommation. Pas de bains ni de lavage de voiture ! Avec un peu de bon sens, cela n’est cependant pas bien difficile !

Nous avons commencé notre séjour par un arrêt de deux semaines chez Bill et Tina, nos hôtes en Helpx (pour découvrir Helpx, vous pouvez aussi lire l’article que nous y avons consacré !). L’île des moutons oblige, nos hôtes en avaient 300 ! Ou 400, cela n’était pas une donnée très sûre et ils n’avaient pas l’air de s’en soucier beaucoup ! En effet, Bill étant plutôt âgé, cette ferme est plus une manière d’occuper ses journées qu’un vrai travail. Il en avait auparavant 2000, ce qui lui prenait tout son temps et lui servait de source de revenu. Leur ferme actuelle s’étend sur 700 hectares, dont la moitié est couverte de pins, l’autre étant consacrée aux pâturages des moutons. Nous avons passé quinze jours avec cette famille, ce qui nous a permis d’en apprendre plus sur l’élevage, mais aussi sur le jardinage et autres travaux de la ferme.

IMG_20170220_140322_202

Au travail !

L’une de nos premières tâches a été de nous occuper des animaux. Outre les moutons, Bill et Tina possèdent deux chiens, un chat, un poney, un cheval et des poules. Notre rôle était de nourrir tout ce petit monde quotidiennement, ce que nous avons fait avec enthousiasme ! Nous avons aussi appris à nous servir d’une tronçonneuse (et oui même moi ! Ce n’est pas que pour les garçons ! ), pour préparer la réserve de bois pour l’hiver (il ne fait pas toujours 30 degrés en Australie ! ). Cette expérience fut vraiment enrichissante car il s’agit de quelque chose que ni l’un ni l’autre n’avions fait auparavant, et ce fût gratifiant de voir notre hôte nous faire confiance pour se servir d’un objet tout de même assez dangereux !

P1020469

Avec Sam

Tina ayant aménagé un grand jardin potager à l’arrière de la maison, nous avons été sollicités pour l’aider à replanter des légumes ici et la, à désherber, et aussi à aller ramasser les tomates et les haricots quotidiennement. Vu le climat plutôt agréable tout au long de l’année, il est possible de faire pousser de nombreuses choses sur Kangaroo Island, des courgettes aux potirons, en passant par les figues et le maïs.

 

Enfin, vivant sur une exploitation de moutons, l’une des principales tâches de nos hôtes était de s’en occuper ! Notre rôle à ce sujet s’est plutôt arrêté à de l’observation, ce qui ne nous a pas empêché de participer ! Nous avons donc nourri les bêtes, avons nettoyé leur enclos, et avons pu assister à une démonstration de tonte. Nous avons même pu nous y exercer, ce qui n’est pas aussi facile que cela en a l’air ! En effet, il faut bien agripper le mouton pour que celui-ci ne bouge pas, aller vite et être précis. Nous garderons un bon souvenir de cette expérience même si nous ne sommes pas très enclins à recommencer de sitôt ! Nous avions peur de faire mal au mouton, car il est très facile de les couper avec la tondeuse quand ils ne tiennent pas en place !

Nous nous sommes aussi exercés à plusieurs reprises à la pêche aux homards de rivière. Il s’agissait d’aller placer des pièges dans la rivière voisine et de retourner les chercher une fois la nuit tombée. Nos prises ont été plutôt bonnes et une fois cuits, les homards étaient vraiment bons !

P1020904

C »est parti pour une heure de cheval !

Bill étant professeur d’équitation à ses heures perdues, et ayant un cheval à la maison, j’ai pu prendre quelques cours gratuitement ! Cela avait toujours été mon rêve d’apprendre à monter à cheval, c‘est maintenant chose faite ! Bill est un excellent professeur. J’ai vraiment eu beaucoup de chance de pouvoir apprendre grâce à lui !

 

Enfin, le meilleur souvenir de notre séjour dans cette famille restera l’expérience humaine. Bill et Tina sont deux personnes d’une incroyable générosité. Ils ont tout fait pour que nous nous sentions chez nous dès notre arrivée, et nous avons vraiment eu l’impression de faire partie de la famille tout au long de notre séjour. Leur petite fille Anne (2 ans et demi) était adorable, et nous avons même pu faire un peu de baby-sitting ! Toutes nos journées étaient ponctuées par des moments d’ « interaction sociale » , qui consistaient à discuter autour d’une tasse de thé (ou une bonne bière après une dure journée de travail) sur le banc à l’arrière de la maison, tout en observant les perroquets manger les baies dans l’arbre du jardin. Nous avons donc passé beaucoup de temps à ne rien faire, et à profiter de la vie tout en ayant des discussions plus intéressantes les unes que les autres avec nos hôtes.

Cette deuxième expérience en HelpX (la première s’étant déroulée dans les collines d’Adelaide) restera vraiment inoubliable pour nous ! Nous ne regrettons pas un seul instant d’avoir choisis de vivre deux semaines avec ces hôtes-ci !

P1040533

Notre famille d’accueil sur K.I.

En dehors de notre temps de travail, nous avons eu l’occasion de visiter la grande majorité de l’île. L’un des grands bonheurs de conduire sur Kangaroo Island tient dans le fait que nous étions presque seuls sur les routes ! En effet, il n’y a pas beaucoup de touristes, et les locaux n’étant pas si nombreux que ça, nous avions des routes entières pour nous ! Seulement 15 % des routes étants goudronnées sur KI, nous avons eu l’occasion de faire beaucoup de pistes. Terre battue, cailloux, sable, il y en a pour tous les goûts ! Nous avons donc pu tester notre Frogmobile sur plusieurs routes différentes et nous rendre compte que l’achat d’un 4×4 était une excellente idée ! Seul problème avec les piste : la poussière ! Elle s’incruste partout, et un mois après notre séjour sur l’ile, nous en retrouvions encore dans la voiture !

Voici une liste des activités que nous avons pu faire sur l’ile, et qui nous ont beaucoup plu :

Raptor Domain

P1020826Sanctuaire pour oiseaux, le Raptor Domain permet une approche avec certains oiseaux typiques d’Australie. Nous avons ainsi pu porter et caresser des chouettes et des kookaburras, l’un de nos oiseaux préférés ! Nous vous invitons grandement à rechercher sur Youtube le cri de cet oiseau. Nous ne vous en disons pas plus, mais vous verrez, c’est étonnant !

Avec le fameux kookaburra

Flinders Chase

Si vous ne deviez visiter qu’une seule chose lors de votre séjour à K.I., cela devrait être le parc national de Flinders Chase. Situé tout à l’ouest de l’île, ce parc naturel regorge de coins plus beaux les uns que les autres. Tout d’abord, il faut faire un tour à l’Admiral Arch. Il s’agit d’une arche formée dans la roche par la marée. Le lieu en lui même est magique, et il est agrémenté d’une colonie de phoques de Nouvelle-Zélande. Des spécimens de toutes tailles se prélassent donc sur les rochers, en allant de temps en temps se jeter à l’eau pour aller chercher un poisson ou deux. Nous avons même pu apercevoir quelques bébés en train de téter leur mère !

P1040634

Remarkable Rocks

Deuxième point de vue : les Remarkable Rocks. C’est une formation géologique assez exceptionnelle qui de plus offre un panorama incroyable sur l’océan.

Il y a aussi de nombreuses balades en forêt à faire pour les amoureux de randonnées. De 30 minutes à plusieurs jours, il y en a pour tous les goûts et pour tous les niveaux ! A savoir que la plupart des chemins sont plus faciles que ce qu’il est indiqué. Nous avons pour notre part fait 2 petites randos de 3h chacune, qui nous ont énormément plu. Apres avoir traversé la forêt, nous sommes arrivés sur une plage de sable fin complètement déserte ! Le paradis !

P1030529Le repas des pélicans a Kinscote

Tous les soir à 17h se déroule un rituel quelque peu inhabituel : le repas des pélicans. Deux volontaires se relaient pour nourrir une cinquantaine de spécimens, qui sont tous les jours au rendez vous, derrière le petit port. Vêtu de bottes de pêche et de gants, le volontaire jette des poissons par poignées, et les pélicans se jettent dessus bec grand ouvert. Ce sera à qui sera le plus rapide ! Attention à ne pas y laisser un bras cependant, car leurs becs sont très long et puissants ! Ils leur arrivent même de croquer tout cru des mouettes qui se seraient aventurées de trop près…

Les plages, notamment Stokes Bay et Pennigton Bay

P1040664Le littoral de Kangaroo Island est ponctué de petit baies toutes plus jolies les unes que les autres. Il faut emprunter des petites routes pittoresques pour accéder aux plages, et il y a toujours des surprises ! Nous avons préféré Pennington Bay, où nous avons passé deux nuits en camping gratuit, qui offrait une vue incroyable sur l’océan. Aussi, Stokes Bay, où il faut traverser une grotte pour accéder à la plage !

P1040344Paul’s Place, sanctuaire pour animaux

Nous avons eu la chance de pouvoir visiter Paul’s place, qui n’est autre qu’un sanctuaire pour animaux. Le propriétaire, Paul, recueille des animaux des quatre coins de l’île, pour s’en occuper et leur permettre de retrouver une vie paisible. Ce sont souvent des animaux qui ont été retrouvés blessés, ou bien qui ont été abandonnés. Il ouvre son sanctuaire au public de temps en temps, pour permettre aux touristes d’approcher de près la faune locale. Nous avons ainsi pu faire la connaissance de kangourous natifs de K.I., qui ont tous été recueillis le long de la route après que leur mère se soit faite écraser par une voiture. Ayant été élevés à la main et au biberon, les kangourous sont devenus de vrais toutous ! Ce fut un vrai bonheur de pourvoir les approcher, les caresser et les nourrir ! Autre animal que nous avons pu pouponner : un petit koala. Nous avons pu le porter à tour de rôle. Pour Rémi, ce ne fut pas aussi plaisant qu’expecté, car les koalas ont des grandes griffes ! Alors quand ils décident de les refermer sur votre épaule ou bras, ça fait mal !P1040490

Ce fut vraiment un moment magique pour nous de pouvoir approcher la faune australienne de plus près !

 

En conclusion, nous avons adoré notre séjour sur l’île ! Même si nous n’avons pas pu tout vous raconter dans cet article (rencontre piquante avec les abeilles les plus pures au monde, visite d’un phare totalement isolé à l’autre bout de l’île, ramassage de pommes natives d’Australie dans la ferme la plus en désordre de l’hémisphère sud), nous espérons vous avoir mis l’eau à la bouche !

Notre principal conseil si vous décidez de vous y rendre et de rester au minimum une semaine. De cette manière, vous aurez bien le temps de tout visiter, de vivre un dépaysement garanti, et vous pourrez aussi rentabiliser le prix du ferry ! Il serait dommage de dépenser 400 dollars pour seulement deux jours, tout en sachant que l’île a un véritable charme et qu’elle invite à l’exploration !

P1040557

Flinders Chase National Park

Publicités

3 réflexions sur “Escapade à Kangaroo Island

  1. jurassiks39 dit :

    Un grand bravo pour cet article passionnant, bien formule, illustre de belles photos, riche en informations , très enthousiaste et positif ! Et bravo pour cette belle expérience , ces travaux très divers, ces belles rencontres et ces superbes découvertes !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s