Au pays des éléphants

La Thaïlande est souvent appelée le pays des éléphants, et ce n’est pas pour rien : de nombreux pachydermes vivent sur le territoire et tout un tourisme leur est dédié ! Bien qu’ayant acheté des pantalons, des t-shirts, porte-clés et autres grigri à leur effigie, il nous était impensable de ne pas aller à leur rencontre ! 

Après de nombreuses recherches sur TripAdvisor, nous avons déniché un parc, le Baanchang Elephant Park, à 50 kilomètres de Chiang Mai, où les éléphants semblaient ne pas être maltraités, et où l’on pouvait passer du temps avec eux sans monter sur leur dos. Nous souhaitions en effet que cette rencontre se fasse dans les meilleures conditions possibles. Nous ne voulions pas participer à une randonnée à dos d’éléphant, où les bêtes sont souvent maltraitées ni aller dans un parc avec 50 touristes autour de 3 éléphants.

Les engagements du parc

Le Baanchang Elephant Park est un centre de préservation des éléphants. Il y a au total 46 pachydermes dans ce parc, qui ont tous été sauvés de l’industrie du tourisme ou forestière. Tous sauf un, un petit éléphanteau de 2 mois, né au parc, et qui fait la grande fierté des soigneurs. Il y a un mâle pour 10 femelles, et ceux-ci sont séparés les uns des autres, pour éviter les bagarres. Il faut une dizaine d’hommes pour séparer des éléphants en train de se battre, et cela peut être très dangereux. Des précautions sont donc prises pour éviter les ennuis au maximum !

Le parc s’engage à traiter les animaux avec respect, à les soigner, à leur offrir une vie paisible et de la plus haute qualité possible. Tout le parc fonctionne grâce aux dons des visiteurs. C’est d’ailleurs une ONG qui est à l’origine de sa fondation.

Le déroulement de la matinée

p1010019Le Baanchang Elephant Park propose plusieurs formules pour rencontrer les éléphants, sur une demie-journée, une journée entière ou plusieurs jours. N’ayant pas beaucoup de temps à Chiang Mai (car nous avons aussi fait un trek de 3 jours), nous avons opté pour la demi-journée.

Notre guide pour la journée, Best, vient nous chercher à notre hôtel à 7h30. Une fois que nous avons récupéré les 8 autres personnes de notre groupe, nous nous mettons en route vers le parc, situé 50 kilomètres plus loin. Arrivés sur place, on nous donne des habits pour nous changer, à l’effigie du parc. Pas très sexy, mais au moins nous n’avons pas peur de nous salir !

Pour commencer la visite du parc, Best nous emmène voir une femelle blessée à la patte. Un des ses ongles ayant été arraché, il fallait qu’elle se fasse soigner. Il lui faut tremper sa patte dans un bassin remplis de medicaments, 2h chaque jour, jusqu’à ce que la blessure se referme. Les soigneurs ne font des pansements aux éléphants blessés qu’une fois que ceux-ci ont fait leur balade, car ils ont la fâcheuse habitude de les enlever en se frottant sur les arbres, les murs ou toute autre surface susceptible de les gratter 🙂

Le repas

p1000859

Un éléphant, ça mange énormément !

Nous nous mettons ensuite en route pour aller nourrir les éléphants. Premier arrêt, le 7 Eleven (une chaîne de supermarché), qui est en fait un hangar où est stockée la nourriture des pachydermes. D’un côté, une montagne de régimes de bananes, et de l’autre, des monticules de cannes à sucre. Plusieurs personnes sont installées à même le sol et préparent des paniers qui seront ensuite amenés aux éléphants au cours de la journée. Tout en sachant qu’un éléphant mange environ 200 kg de nourriture par jour, nous vous laissons imaginer le nombre de paniers que cela représente…

Nous emportons chacun une besace contenant des morceaux de canne à sucre, et nous voilà partis pour donner le repas ! Nous découvrons les 6 éléphants qui seront avec nous ce matin : 5 femelles et un mâle. Le mâle se différencie des autres par ses longues défenses. Il est vraiment impressionnant, et semble immense à côté de nous. Il faut faire attention à ses pattes (ne pas se faire écraser lorsqu’il tourne sur lui-même), mais aussi  à ses oreilles, qui peuvent surement vous assommer (l’éléphant s’en sert pour chasser les mouches, et les secoue d’avant en arrière), et à sa trompe, qui pèse 100kg ! Nous mettons tour à tour des morceaux de canne à sucre dans nos mains, que les éléphants viennent chercher avec leur trompe avant de les mettre dans leur bouche. Certains semblent plus gourmands que les autres et essaient de se constituer des réserves de 8-10 morceaux avant de les manger. Nous profitons de ce moment pour les toucher, même si cela est assez impressionnant au début, surtout lorsque l’on se retrouve avec 6 éléphants autour de nous. Le guide nous indique qu’il ne faut pas trop donner de canne à sucre aux pachydermes, car ceux-ci ont tendance à développer du diabète assez rapidement, et ils peuvent aussi devenir obèse ! D’ailleurs, une des femelles semble bien portante, mais il s’avère qu’elle est en fait enceinte de 18 mois. Il y aura bientôt un nouveau petit éléphant au Baanchang Park ! 

La baladep1010072

Une fois le repas engloutit, nous partons tous en balade digestive ! Les éléphants font de l’exercice tous les jours, avec leur mahout (soigneur personnel) pour se dégourdir les pattes et éviter le risque d’embonpoint. Cette promenade est pour nous l’occasion de marcher à côté des pachydermes, et aussi de pouvoir tenir le mâle en laisse ! On se demande quand même qui est le maître…

Après la balade, nous avons le privilège d’aller voir le seul éléphanteau du parc. Il est aussi le premier à être né en captivité dans ce parc, et c’est une chose extraordinaire ! En effet, Best nous apprend qu’il est très compliqué de voir naître des éléphants en captivité. Le temps de gestation est de 24 mois et il est presque impossible de détecter une grossesse avant le 6ème mois, les éléphants étant assez “grassouillets”. Seule une prise de sang peu déterminer si la femelle est enceinte. Un éléphanteau est malheureusement mort-né dans le parc il y a 2 ans et demi, et, depuis, le propriétaire du parc ne veut même pas aller voir le petit nouveau, de peur que celui-ci ne meurt aussi. La mort du premier l’ayant beaucoup affecté, il préfère attendre que le petit soit déjà grand, de peur de trop s’y attacher.

Les éléphanteaux doivent rester 2 ans dans un enclos avec leur mère, afin de pouvoir grandir à l’abris du danger que représentent des éléphants plus âgés, qui pourraient se montrer agressifs avec eux. L’éléphanteau que nous voyons est absolument superbe, un brin hyperactif et il semble plein de malice ! Nous sommes autorisés à le toucher, tout en restant à l’extérieur de l’enclos. Il vient même téter ma main ! Sensation bizarre mais expérience incroyable !

Le bain

p1010115La matinée se termine par une séance baignade, non seulement pour les éléphants, mais aussi pour nous, car il faut se mettre à l’eau pour aller les nettoyer ! Armés de seaux d’eau et de petites brosses, nous frottons, brossons, astiquons les pachydermes, pour faire partir toute la poussière accumulée. Les éléphants sont vraiment à l’aise dans l’eau, et ils aiment ça ! Ils n’hésitent pas à nous arroser avec leurs trompes, ce qui fait rire tout le monde ! Nous avons même le droit à un bisou d’éléphant ! 🙂

Une fois sortis de l’eau, nous allons prendre une bonne douche ! Changés dans nos habits propres et secs, nous dégustons des ananas et des bananes avant de rentrer à Chiang Mai.

Notre bilan

p1010006Nous avons vraiment passé une matinée extraordinaire et inoubliable ! Rencontrer des éléphants était un rêve, et nous sommes très heureux d’avoir pu le réaliser ! Ce fut un moment vraiment privilégié, où nous avons pu approcher des animaux que nous ne voyons d’habitude que dans les zoos ou les cirques. Les voir évoluer en liberté dans leur milieu naturel fut un vrai plaisir, et nous vous recommandons vivement cette activité lors de votre séjour en Thaïlande ! Attention tout de même à bien choisir votre parc : un grand nombre d’entres eux sont des attrapes-touristes et ne prennent pas soin des animaux !

Et pour voir le tout en vidéo c’est ici :

Publicités

2 réflexions sur “Au pays des éléphants

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s