Plaine Commune, un exemple de bibliothèques françaises

Avant de commencer notre tour du monde des bibliothèques nous voulions publier un article sur un réseau de lecture publique que nous connaissons bien (il s’agit de notre ancien employeur !). C’est par ici, pour découvrir une toute nouvelle médiathèque dans un réseau dynamique qui cherche à innover et à développer ses activités numériques !

  • Plaine Commune, qu’est-ce donc ?

Plaine commune est une communauté de 9 agglomérations dotée d’un réseau de lecture publique de 24 médiathèques et de 3 bibliobus. Amandine et moi avons travaillé pour ce réseau (Amandine un an et moi deux ans et demi). Cette communauté d’agglomération s’étend sur les villes de Saint-Denis, Pierrefitte, Epinay, Aubervilliers, La Courneuve, Stains, Saint-Ouen, Villetaneuse et l’Île-Saint-Denis. Afin de gérer toutes ces médiathèques, ce sont près de 300 agents qui y travaillent, sous l’impulsion d’une direction mutualisée et des élus qui dictent les grandes lignes des projets à destination du public. Et des projets il y en a ! Récemment labellisées Bibliothèques Numériques de Références, des fonds ont été débloqués pour soutenir 12 projets à mettre en place dans les médiathèques du réseau. Par exemple, des espaces collaboratifs dotés d’imprimantes 3D, des kiosques de prêt automatique ou encore un nouveau site web faisant la fusion entre collections physiques et dématérialisées.

Plutôt que de faire un article fleuve sur l’activité de toutes les médiathèques de ce réseau, prenons l’exemple de la dernière construite afin d’avoir des éléments de comparaison avec l’étranger. De plus cela tombe bien puisque c’est pour cette médiathèque que j’avais été recruté afin de rejoindre l’équipe de direction et travailler avec les 19 collègues sur la stratégie numérique à mettre en œuvre 😉

  • La médiathèque Flora Tristan

Pierrefitte-sur-Seine est une commune de Seine-Saint-Denis de 30 000 habitants. Pour doter la ville d’une médiathèque à rayonnement large, Plaine Commune avait lancé des travaux de construction d’un nouveau bâtiment en novembre 2013, pour une ouverture le 2 avril 2016. C’est l’architecte Bruno HUERRE qui a conçu le bâtiment, baptisé médiathèque Flora Tristan, avec un soin particulier apporté au traitement acoustique du lieu. Le bâtiment et son équipement en mobilier ont coûté 10, 3 millions d’euros TTC. La surface totale du bâtiment est de 1989 m² mais après déduction des réserves et des bureaux il y a environ 1500 m² ouvert au public.

Afin de faire vivre ce bâtiment, ce sont 20 agents qualifiés qui y travaillent et qui l’ont ouvert au public sous la direction de Valérie ROBIN. De manière à ce que la population profite au maximum de cet équipement, les horaires d’ouverture ont été maximisés, par rapport à la taille de l’équipe. Pour la première fois sur le réseau de Plaine Commune, une médiathèque ouvre 6 jours sur 7, du lundi au samedi. Au total, la médiathèque est ouverte 42 heures par semaine, avec une alternance d’ouverture continue ou en nocturne.

La médiathèque Flora Tristan propose des espaces conçus pour accueillir tous les publics et toutes les activités. 128 places assises sont réparties dans l’équipement afin de permettre aux usagers qui le souhaitent de s’installer et vivre la médiathèque à leur rythme.

Avant de voir toutes les activités, la construction des espaces et les collections proposées, je précise tout de même que les médiathèques de Plaine Commune sont ouvertes à TOUS et entièrement GRATUITES. Il ne s’agit pas là d’un détail quand on parle d’universalité de l’accès à la culture. Dans des territoires où la population est pauvre et souvent éloignée des lieux de culture, la gratuité est une première barrière qui s’ouvre.

  • Des collections variées et nombreuses

La médiathèque Flora Tristan propose un ensemble de 55 000 documents ! Cet ensemble est réparti en pans de collections. On y retrouve les romans ; les bandes dessinées et les mangas ; les documentaires d’histoire, de science, de géographie, d’art, de loisirs, de droit, de parascolaire, d’aide à la recherche d’emploi et de formation ; les albums et romans jeunesse ; les films documentaires ; les DVD ; la musique (7000 CD !!!).

Tout cet ensemble de documents est accessible gratuitement aux inscrits. Les conditions d’emprunt sont de 30 documents maximum à la fois et pour une durée de 30 jours. Largement de quoi s’occuper et se divertir ! Tout le monde s’y retrouve, le lecteur de roman comme le fan de séries télé ; l’élève qui recherche de l’aide aux devoirs comme le passionné d’histoire ; le mélomane comme l’apprenti cuisinier.

Si cet ensemble de document n’est pas suffisant, les plus exigeants peuvent, d’un simple clic sur le site internet, réserver des documents présents dans les 23 autres médiathèques. Ce service, assuré par des navettes régulières qui circulent entre les bibliothèques, permet aux usagers d’avoir accès à près d’un million de documents ! Une offre pléthorique, encore renforcée par une offre documentaire dématérialisée, accessible depuis internet.

Enfin, Flora Tristan est une des rares médiathèques qui propose du prêt d’instruments de musique gratuitement à ses usagers. Il y a la possibilité d’emprunter des guitares, des guitares électriques, des guitares pour enfants, des ukulélés, un djembé, un bongo et un clavier !

Même si l’offre de prêt est considérable, l’activité des médiathèques ne se résume pas uniquement à cela. En effet de nombreuses personnes, jeunes et moins jeunes, franchissent l’entrée de ces lieux publics sans jamais emprunter de documents. Ces « fréquentants » viennent à la médiathèque pour s’occuper, profiter d’un endroit au chaud et à l’abri ou bénéficier des services de la médiathèques. Sur Pierrefitte, la médiathèque est le seul endroit aussi accessible à la population et la proportion d’usagers non emprunteurs est importante. Afin de contenter également ce public, les médiathèques proposent de nombreux services et des actions culturelles… qui font venir de nouveaux publics ! Une spirale vertueuse ?

  • Des actions culturelles et des services pour tout le monde

Une grande part de l’activité des médiathèques se concentre sur la mis en place récurrente d’ateliers d’apprentissage, d’actions ludiques et d’accompagnement aux personnes. Sans être exhaustif dans cet article, il est à mentionner la tenue hebdomadaire dans la presque totalité des 24 médiathèques :

  • de permanences d’écrivains publics
  • de séances d’accompagnement aux démarches administratives
  • d’ateliers d’initiation informatique
  • d’ateliers de conversation et d’apprentissage du français
  • d’accompagnement scolaire du CP à la terminale
  • d’atelier de recherche d’emploi

Côté ludique l’agenda est lui aussi chargé car on retrouve de nombreuses activités variées, souvent animées par les médiathécaires :

  • des lectures d’histoires
  • des projections (d’ailleurs la médiathèque Flora Tristan est équipé d’un Auditorium de 89 places avec écran géant !)
  • Le festival de contes Histoires Communes
  • Tournoi de jeux vidéo
  • des Cinékids (projection de court-métrage pour les plus jeunes)
  • des comités Manga
  • des séances de jeux de société
  • des ateliers créatifs
  • des ateliers « Philo »
  • des cafés « bla-bla »
  • des ateliers d’écriture pour jouer avec les mots
  • des ateliers jardinage

 

img_20161006_185754

Ces services et activités sont rythmés par de grands thèmes récurrents tout au long de l’année. C’est le cas au mois de mars pendant la thématique égalité Femme-Homme, ou encore durant l’été qui d’une année sur l’autre se centre sur le jeu puis sur le Do It Yourself. On retrouve aussi dans la médiathèque de Pierrefitte des espaces prévus pour certaines activités comme des salles de travail, un espace ludique et un espace numérique. Il est à noter qu’à Flora Tristan, le numérique et la médiation numérique tiennent une place importante.

 

 

  • Une coloration numérique forte

La médiathèque Flora Tristan a eu, dès son projet de construction, l’ambition de démocratiser et rendre accessible le numérique aux Pierrefittois . En tant que responsable de la stratégie numérique, j’ai travaillé avec l’équipe avant, pendant et après l’ouverture de la médiathèque sur ces questions. Aidés par le label BNR, soutenus par Plaine Commune et grâce à des moyens financiers conséquents, il a été possible d’être ambitieux sur ces questions.

Au niveau de l’équipement informatique à destination du public, la médiathèque propose 13 postes multimédia avec accès internet. Ces ordinateurs sont prévus pour des sessions longues, permettant aux usagers de contacter les administrations, faire son C.V. ou jouer en ligne par exemple. Ces 13 ordinateurs sont réunis dans une salle numérique à part, ce qui permet, grâce au vidéoprojecteur, d’y tenir des ateliers informatique en toute tranquillité. On trouve ensuite, répartis dans la médiathèque, 11 postes de consultation rapide (pour lire ses mails ou surfer rapidement) et 5 postes de consultation du catalogue et d’accès au site internet des médiathèques. Enfin, dans de nombreux endroits de la médiathèque, les hypers connectés peuvent profiter d’un accès wifi gratuit, illimité et sans inscription !

img_20161006_145351

A la recherche d’innovation, de nombreux projets ont été menés et continuent de se développer à Flora Tristan. On peut citer rapidement la présence d’un casque de réalité virtuelle Playstation VR, de deux imprimantes 3D à destination du public et d’un Médiasurfer (un distributeur de 16 Ipad, le premier en France !). On trouve aussi dans la médiathèque des services d’écoute de musique, de visionnage de DVD sur place et sans inscription.

Dernier point fort de la coloration numérique de cette médiathèque : un service de jeux vidéo en libre accès ! Une nouveauté sur le réseau qu’il a fallu travailler en profondeur avec l’équipe de bibliothécaires. Il s’agit d’un média dont tout le monde n’est pas forcément familier, c’est pour cela que j’ai fait preuve de pédagogie et d’accompagnement  auprès de l’équipe et du personnel éducatif de la ville. Ce service a pour vocation de présenter les jeux vidéo comme une collection à part entière de la médiathèque. Ce sont 4 téléviseurs qui y sont consacrés. Les consoles sont accessibles à tous, sans besoin d’être inscrit à la médiathèque, à toutes les heures d’ouverture. L’offre est composée de 2 Nintendo Wii U, 1 Xbox One et 2 Playstation 4. Sur chaque console, les usagers retrouvent une sélection de jeux hebdomadaires, ce qui permet de progresser et de découvrir toujours plus de nouveaux jeux. Certains créneaux horaires font la part belle au jeu intergénérationnel en proposant aux parents de jouer avec leurs enfants. Enfin pour les plus compétiteurs, au moins un tournoi de jeux vidéo se déroule chaque mois dans l’Auditorium sur écran géant !

  • Bilan

Voilà un réseau de médiathèques dynamiques, récompensé plusieurs fois par des prix ou des labels. Flora Tristan en est un très bon exemple : il s’agit d’un équipement moderne, numérique, ouvert et conscient du territoire où elle est située. A l’heure du bilan, nous pouvons parler d’un réseau exemplaire, qui cherche pourtant à innover et à continuer de s’améliorer.

Cette présentation était nécessaire avant de commencer notre tour du monde des bibliothèques. Il ne s’agit pas de comparer les services proposés ici ou là (d’ailleurs la lecture publique en France présente de grandes inégalités selon les territoires). Savoir comment fonctionnent les bibliothèques dans notre pays va nous permettre d’appréhender celles du reste du monde. C’est avec cette perspective que nous allons découvrir les autres lieux d’accès et de diffusion de la culture. Nous espérons aussi revenir avec de bonnes idées, car pour nous, la médiathèque parfaite est celle qui se réinvente sans cesse !

Publicités

2 réflexions sur “Plaine Commune, un exemple de bibliothèques françaises

  1. Dominique Deschamps dit :

    Merci Rémi, pour ce beau témoignage sur ton activité passée avant de te lancer dans l’inconnu du tour du monde…
    Tu n’as pas été pour rien dans la réussite et l’inventivité du lieu.
    J’espère que cela donnera envie à ceux qui suivent ton périple devenir d’y venir, ou d’en parler !
    Ils y sont les bienvenus (Pierrefitte dans le 93, cela peut paraître aussi au bout du monde, mais c’est en fait très facile d’accès) !
    Bonne route !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s